Ruelle des juifs

Fragment d’une voie médiévale restaurée en 1992 et qui remonte au XIVe siècle. Elle faisait partie du quartier juif ou juiverie de Sant Mateu.

Il s’agit, apparement, d’une partie d’un étroit vial plus long qui arrivait jusqu’à la partie la plus haute du quartier juif de Sant Mateu qui est, au même temps, la plus ancienne. D’autres vestiges de la même rue sont les actuelles rues Gallines et Palpacuixes. C’est le seul échantillon architectural de l’époque juive de la ville arrivée jusqu’à nos jours

La ruelle des juifs sépare le Palais Borrull (la Cour) du Palais de la Cort Nova ou Mairie. Au moyen âge, il était très fréquent de trouver des étroites ruelles qui séparaient des maisons seigneuriales. C’était une organisation urbaine typique des lieux avec aljamas. Les juifs étaient obligés à vivre dans un déterminé quartier (appelé jueries au royaume de Valence et calls à Catalogne et Majorque), normalement près du centre urbain et des bâtiments publics les plus importants. Parfois, pour des raisons de sécurité, le quartier avait des portes de fermeture

Ces districts appatennaient au roi, étaient de sa propriété et ils lui payaient des impots. Les quartiers juifs aussi possedaient ses propres administrations autonomes:leconseil, le tribunal rabbinique, confréries pieuses, écoles, synagoge, cimetère, boucherie, fonctionnaires publics et officiels.

Quant aux activités des juifs, Il est nécessaire d’éviter le lieu commun et remarquer qu’ils faisaient des métiers du connu, actuellement, comme secteur sécondaire et des services: l’artisanat et le commerce de produits agricoles, éleveurs de bétail et textile. Mais il y en avaient aussi qui étaient des médecins, agents d’achat et ventevet des prèteurs.

La ruelle était clôturée et pleine de décombres jusqu’à la date de son restauration, en 1992. Les oeuvres consistèrent en la démolition d’éléments restants, nettoyage, taille, assainissement et jontoiement des murs et revêtement du sol.