Muraille (s.XIV)

Déclarée B.I.C., le tronçon de mur de 260 m. qui se trouve sur la rive droite du fleuve du Palais, est le seul qui reste. Elle fut restaurée en 1996.

La muraille entourant Sant Mateu a 1600 m de périmètre et huit portails d’accès. Faite en maçonnerie et d’épaisseur variable elle avait une hauteur moyenne de 6 m, y compris les créneaux.

C’est la deuxième enceinte fortifiée de Sant Mateu. Elle a été construite entre 1357 et 1380, sous la maîtrise de Pedro de Thous. Elle a remplacé le mur primitif du XIIIe siècle entourant le noyau constitutif de Sant Mateu dans la partie haute de la ville, aux environs de l’église de San Pedro.

De la première enceinte fortifiée, du XIIIe siècle, ne nous reste qu’une partie dans la sacristie et le mur sud de l’église de San Pedro. On trouve déjà des références dans les documents de Llibre de Privilegis datés en 1237 et 1300 et pendant le procès de l’Inquisition contre le cathare Bélibaste tenu à Carcassonne en 1321.

Du conjoint de muraille du XIVe siècle, en plus du tronçon de la toile, parallèle à la rivière Palais quelques vestiges mineurs restent de des portails d’accès comme le portail de Morella et le tour de Cantacorps et d’autres sections de muraille.

Avec la victoire des Bourbons dans la guerre de succession, l’ordre de démolir les murs de Sant Mateu fut accomplie d’une manière partielle au cours du XVIIIe siècle. La disparition progressive de l’enceinte fortifiée de Sant Mateu, avec la destruction de ses murs et ses portails, dont les matériaux furent réutilisés dans la construction de maisons, a marqué la fin de la première guerre carliste.